Yves Frisch (1944 -20..)

Dialogues - Alternatives - Engagements (1964 - 1970)


  • Un évènement n'a d'importance que s'il a une résonance dans l'âme, si non il n'est rien et mérite l'oubli.

  • Ce que tu fais ou ce que ne fais pas, sache que c'est pour l'éternité.

  • Le maximum de responsabilité qu'un homme peut porter donne la mesure de sa grandeur.

  • Ce que l'homme peut faire sur cette terre de meilleur c'est d'alléger la souffrance d'autrui.

  • Mes amis ne seront pas ceux qui me rapprocheront de l'Homme, mais ceux qui me rapprocheront des hommes.

  • Il faut rester fidèle à ce que l'on a de meilleur en soi. L'expérience ne doit pas nous aigrir (malgré les échecs nombreux) mais doit nous permettre d'agir plus efficacement à la réalisation de ce que l'on s'est proposé de faire.

  • Considérer que notre vie peut avoir un sens c'est supposer aussi qu'elle pourrait bien ne point en avoir dans certains cas.

  • Il ne suffit pas de comprendre, encore faut-il comprendre à temps.

  • Nous oublions trop souvent que les jugements que nous portons sur le monde nous jugent également.

  • Je ne crois pas à une vie future, et pourtant je crois en la personnalité éthique de l'homme.

  • L'oeuvre se doit d'être la meilleure partie de nous même. Le moins bon, le mauvais et le pire méritent l'oubli.

  • L'oeuvre ce sont ces quelques diamants qui nous restent en main.

  • Toute projection de volonté est idéologique.

  • Si dans la création, la matière ne change pas l'homme, c'est que l'homme ne la travaille pas avec sérieux.

  • Oublions le sens de nos actes et ceux-ci perdent leur sens.

  • Ne soyons pas fier de notre origine, mais bien de nos fins. Notre origine nous n'y pouvons rien, mais toute notre conscience est dans nos idéaux.

  • Il faut refuser ce qui augmente notre rêve.

  • C'est dans la souffrance que se trouve le sérieux de notre vie.



Début de page  Page d'accueil  
Page générée le : 22/06/2017 version: YF/2002