Claudine Vegh

Je ne lui ai pas dit au revoir

Des enfants de déportés parlent.


  • Etre juif, c'est très difficile; le rester envers et contre tout apparaît parfois aberrant, quand on n'est, comme moi, ni pratiquante ni même croyante. Mais le refuser, ce serait quelque part invivable,... ... Ayant échappé aux persécutions nazies, j'ai gardé le sentiment que la vie m'avait été « accordée » une deuxième fois. (p.20)

  • Ma femme est juive, je ne crois pas que j'aurais pu me sentir bien avec quelqu'un de non juif. (p.64 - témoignage de Paul)

    (Edition Gallimard.1979. Collection Folio)



Début de page  Page d'accueil  
Page générée le : 22/06/2017 version: YF:01/2002