Romain Rolland (1866-1944) [Prix Nobel 1915]

Jean-Christophe


  • Quand rien n'entrave l'action, l'âme a bien moins de raison pour agir...Quand le temps est compté et les paroles mesurées, on ne dit rien de trop et on prend l'habitude de ne penser que l'essentiel. Ainsi on vit double, ayant moins de temps à vivre.

  • Christophe n'avait pas tord de croire que le devoir est exceptionnel. Mais l'amour ne l'est pas moins. Tout est exceptionnel. Tout ce qui vaut quelque chose n'a pas de pire ennemi, - non pas ce qui est mal (les vices ont leur prix) - mais ce qui est habituel. L'ennemi mortel de l'âme c'est l'usure des jours.

  • Un héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut. Les autres ne le font pas.

  • Par toute son éducation, par tout ce qu'il voit autour de lui, l'enfant absorbe une telle somme de mensonges et de sottises mélangées aux vérités essentielles de la vie que le premier devoir de l'adolescence qui veut être un homme sain est de tout dégorger.

  • Il faut aimer la vérité plus que soi-même, mais son prochain plus que la vérité;


    (Editions Albin Michel)


Début de page  Page d'accueil  

L'âme enchantée


  • On écrit toujours l'histoire des événements d'une vie. On se trompe la vrai vie est la vie intérieure.

  • (...) Il est en chacun des choses qu'il ne faut pas montrer. Même quand on aime ? Justement quand on aime.

  • Mais je voudrais qu'en échange du don mutuel de sa fidèle tendresse, chacun gardât le droit de vivre selon son âme, de marcher dans sa voie, de chercher sa vérité, de s'assurer, s'il le faut, son champ d'activité propre de sa vie spirituelle, et de ne pas sacrifier à la loi d'un autre, même de l'être le plus proche nul être n'a le droit d'immoler à soi l'âme d'un autre, ni la sienne à un autre. C'est un crime.

  • Et que je tombe en chemin, pourvu que je tombe sur mon chemin.

  • En voulant on se trompe souvent. Mais en ne voulant pas, on se trompe toujours.

  • Sois-ce que tu veux ! Si tu veux fuis. Mais dis: Je fuis !


    (Editions Albin Michel)


Début de page  Page d'accueil  

Mémoires


  • Il est immoral de rester, de plein gré, dans la médiocrité. Qui se retire volontairement de la lutte est un lâche. je voudrais qu'il fût puni par les lois, comme criminel envers soi-même, - et c'est le plus grand des crimes. (p.28)

  • Le monde mérite moins le mépris que la pitié. (p.211)

  • Notre foi est la mesure de notre puissance. Car la grandeur de notre foi est à la taille de notre être. Plus je suis, plus je crois. (p.233)

  • Pour être grand malgré les autres, il faut garder le droit de les combattre. (258)

    (Editions Albin Michel.1956)


Début de page  Page d'accueil  

Au-dessus de la mêlée


  • S'il m'arrive de voir mon pays commettre une injustice, je ruinerai ma vie plutôt que d'être complice par mon silence....Je ne veux pas d'excuses. (p.29)

  • Un grand peuple assailli par la guerre n'a pas seulement ses frontières à défendre: il a aussi sa raison. (p.59)

  • Ma tâche est de dire ce que je crois juste et humain. (p.61)

  • La fatalité, c'est l'excuse des âmes sans volonté. (p.64)

  • Un grand peuple ne se venge pas, il rétablit le droit. (p.86)

  • Quel prix aurait la vie, si vous perdiez, pour la sauver, toute fierté de vivre!... (p.87)

  • Elite européenne, nous avons deux cités: notre patrie terrestre et l'autre, la Cité de Dieu. De l'une, nous sommes les hôtes; de l'autre, les bâtisseurs. Donnons à la première nos corps et nos coeurs fidèles. Mais rien de ce que nous aimons, famille, amis, patrie, rien n'a droit sur l'esprit. L'esprit est la lumière. Le devoir est de l'élever au dessus des tempêtes et d'écarter les nuages qui cherchent à l'obscurcir. (p.88)

  • J'ai besoin de comprendre les raisons de mon adversaire. (p.90)

    (Editions Albin Michel.1953)



Début de page  Page d'accueil  
Page générée le : 24/03/2017 version: YF-11/2000