Pierre Pachet (1937 -....)

Autobiographie de mon père


  • ..mon père me dit: "Tu t'ennuies ? Tu n'as qu'à avoir une vie intérieure. ! Alors tu ne t'ennuieras jamais." (p.8)

  • J'avais lu Mein Kampf et ne pouvait l'oublier, et ne comprenais pas que des politiciens pussent croire que la haine qui s'y exprimait allait doucement se calmer. (p.68)
    [YF: Je suis d'accord : Je ne comprends pas que ce livre puisse être interdit. Si on ne le lit pas, comment peut-on avoir une idée de ce qu'est le nazisme ? ]

  • Je crois que l'amour, si et quand il existe est une chose qui désire se cacher de ceux à qui il n'est pas adressé; il peut être surpris, mais il est rare qu'il s'exhibe. (p.111)

  • Les mélodies hassidiques sont selon moi la musique par excellennce. (p.135)

    (Librairie Belin, 1987 lu dans le Livre de poche n° 3431 collection Biblio)



Début de page  Page d'accueil  
dernière mise à jour : 29/01/2007 version: YF/01/2007