Hirsch Osherovitch (1908-1994)


  • ETRE

    J'ai volé une vie à l'éternité,
    Minuscule vie de valeur douteuse,
    Mais à jamais elle ne peut me pardonner,
    Je suis son ennemi sur terre,
    Elle me punit et me persécute,
    Le grand Tout hait le petit Presque,
    Et me payant de coups, l'éternité
    Estime que pour moi ce n'est jamais assez.

    J'ai volé une vie à l'éternité,
    Est-ce un péché, en vérité,
    Quand de tout façon je lui devrai tout rendre ?
    Plus tôt, plus tard, pour elle ce n'est rien.
    Est-ce voler, prendre à l'éternité ?
    Ce que je prends pour moi je l'amasse pour elle.
    Comme dans l'arche de Noé
    L'éternité se sauve dans mon corps.

    (traduit du yiddish par Charles Dobzynski)



(trouvé dans «Anthologie de la poésie yiddish» page 473 en collection Poésie/Gallimard édition:2000) voir sur Charles Dobzynski sur internet (utiliser le moteur de recherche Google par exemple)

Début de page  Page d'accueil  
dernière mise à jour : 18/04/2015 version: YF:02/2001