Roger Martin du Gard (1881-1958) [ Prix Nobel 1937 ]

Les Thibault


  • L''intelligence humaine est si essentiellement nourrie du futur que, à l'instant ou toute possibilité d'avenir se trouve abolie, lorsque chaque élan de l'esprit vient indistinctement buter contre la mort, il n'y a plus de pensée possible. (Volume 2. La mort du père. p.258)

  • Conserver, défendre l'indépendance de son esprit, est-ce fatalement être inapte à l'action commune ? (Volume 3. L'été 1914. p.96)

  • Tous les gestes engagent; surtout les gestes généreux... (Volume 3. L'été 1914. p.283)

  • Rien de pire dans la vie que d'entrer dans la vie sans une vocation forte... (Volume 5. Epilogue. p.351)

  • Sois obsédé par la crainte de te tromper sur toi, d'être dupe d'apparences. (Volume 5. Epilogue. p.352)

  • Cherche patiemment quel est l'essentiel de ta nature. (Volume 5. Epilogue. p.353)

  • ..L’attitude d'un homme de valeur devant les évènements devant les réalités et les imprévus de la vie sociale, ne doit guère différer de celle du médecin devant la maladie. (Volume 5. Epilogue. p.395)

    (Gallimard. Dans le Livre de Poche)


Lien(s): Un site dédié à son oeuvre   Le prix Nobel  

Début de page  Page d'accueil  
dernière mise à jour : 13/11/2009 version: YF/05/2002