Emmanuel lévinas (1906-1995)

Difficile liberté


  • Le judaïsme est une extrême conscience. (p.17)

  • Est violente toute action où l'on agit comme si on était seul à agir: comme si le reste de l'univers n'était là que pour recevoir l'action;.. (p18)

  • Raison et langage sont extérieurs à la violence. (p.18)

  • La responsabilité personnelle de l'homme à l'égard de l'homme est telle que Dieu ne peut l'annuler. (p.36)

  • Le monde où le pardon est tout-puissant est inhumain. (p.37)

  • Il faut passer par l'interprétation pour dépasser l'interprétation. (p.94)

  • L'homme est-il à la mesure de la clarté qu'il appelle de ses voeux ? (p.108)

  • ...chacun doit agir comme s'il était le messie. (p.122)

  • ..L'extermination du mal par la violence signifie que le mal est pris au sérieux et que la possibilité du pardon infini invite au mal infini. ... Il faut reconnaître la majorité de l'homme. Admettre le châtiment, c'est admettre le respect de la personne même du coupable. (p.168)

  • La souffrance n'a aucun effet magique. Le juste qui souffre ne vaut pas à cause de sa souffrance, mais de sa justice qui défie la souffrance. (p.170)

    (Editions Albin Michel 1963)


Début de page  Page d'accueil  

autres textes


  • "Tout ce qui a pu se dire contre la science ne saurait faire oublier que la recherche scientifique reste, dans la dégradation de tant d'ordres humains, l'un des rares domaines ou l'homme se contrôle, s'incline devant le raisonnable, est non bavard, non violent et pur. Moments de la recherche certes constamment interrompus par les banalités du quotidien mais qui se renouent en durée propre. Le lieu de la morale et de l'élévation ne se trouve-t-il pas désormais au laboratoire ?"

    (E. Levinas dans Le Monde, 19/20 Mars 1978)



Début de page  Page d'accueil  
Page générée le : 29/04/2017 version: YF/2002