Vladimir Jankélévitch (1905 -1985)


  • Le judaïsme complique tout. Le judaïsme est une idée, un au-delà surnaturel, une exigence déraisonable, et qui concerne tout l'être. (p.12)

  • (La musique:) C'est une forme de l'ineffable par excellence. Ce qu'on ne peut exprimer autrement, on l'exprime par la musique. (p.65)

  • C'est le fait que le passé est passé qui lui donne une valeur. Indépendamment de ce que vous avez vécu au cours de ce passé. (p.90)

  • Un philosophe c'est d'abord quelqu'un qui fait comme il dit. (p.95)

  • La mort nous est commune. C'est le problème de tout le monde. Il appartient à tout le monde. Il n'est la propriété de personne, surtout pas des médecins.

    (Citations extraites de:«Vladimir Jankélévitch Qui suis-je ?» par Guy Suarès. La Manufacture. 1986)


Début de page  Page d'accueil  

L'imprescriptible :«Pardonner ?» et «Dans l'honneur et la dignité»


  • Oublier ce crime gigantesque contre l'humanité serait un nouveau crime contre l'humanité. (p.25)

  • On n'en a jamais fini d'approfondir ce mystère de la méchanceté gratuite. (p.29)

  • Le pardon ! Mais nous ont-ils jamais demandé pardon ? (p.50)

  • Le passé, comme les morts, a besoin de nous; il n'existe que dans la mesure où nous le commémorons. (p.79)

    (Editions du Seuil.1986. Dans la collection Essais/Points)


Début de page  Page d'accueil  

L'ironie


  • Un secret qu'on est vraiment seul à détenir, un tel secret rendrait malades les plus robustes, et on peut même se demander s'il existe une conscience assez intrépide pour supporter ce tête-à-tête, sans en mourir. (L'ironie p. ???)

    (Edition )



Début de page  Page d'accueil  
dernière mise à jour : 16/11/2009 version: YF/2001