Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944)

Terre des hommes


  • La terre nous en apprend plus long sur nous que tous les livres. Parce qu'elle nous résiste. (p.7)

  • Ainsi les nécessités qu'imposent un métier, transforment et enrichissent le monde. (p.35)

  • Etre homme, c'est précisément être responsable. (p.62)

  • Chaque progrès nous a chassés un peu plus loin hors d'habitudes que nous avions à peine acquises, et nous somme véritablement des émigrants qui n'ont pas fondé encore leur patrie. (p.66)

  • Que nous importent les doctrines politiques qui prétendent épanouir les hommes, si nous ne connaissons pas d'abord quel type d'homme elles épanouiront. (p.219)

  • Aimer ce n'est point nous regarder l'un l'autre mais regarder ensemble dans la même direction. (p.234)

  • Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont données. Il n'est pas d'horreur matérielle. Le bagne réside là où des coups de pioche sont donnés qui n'ont point de sens, qui ne relient pas celui qui les donne à la communauté des hommes. (p.239)

  • ..car ce qui donne un sens à la vie donne un sens à la mort. (p.244)

    (Editions Gallimard. 1939. Dans le livre de Poche)


Début de page  Page d'accueil  

Pilote de guerre


  • Je suis un collégien qui connaît son bonheur, et qui n'est pas tellement pressé d'affronter la vie... (p.6)

  • Il est prudent d'être vainqueur. (p.20)

  • En somme je fais mon métier. Je n'éprouve rien d'autres que le plaisir physique d'actes nourris de sens qui se suffisent à eux-mêmes. (p.43)

  • Connaître, ce n'est point démonter, ni expliquer. C'est accéder à la vision. Mais, pour voir, il convient d'abord de participer. Cela est dur apprentissage... (p.52)

  • Vivre, c'est naître lentement. Il serait un peu trop aisé d'emprunter des âmes toutes faites! (p.67)

  • Quand un hasard éveille l'amour, tout s'ordonne dans l'homme selon cet amour, et l'amour lui apporte le sentiment de l'étendue. (p.104)

  • La vie, toujours, fait craquer les formules. (p.138)

  • Quand le corps se défait l'essentiel se montre. (p.171)

  • Je ne suis lié qu'à qui je donne. Je ne comprends que qui j'épouse. (p.194)

  • Quand il s'agit de leur spécialité, les spécialistes on ne peut plus les retenir. (p.197)

  • Mais il s'agit ici de l'amour véritable: un réseau de liens qui fait devenir. (p.200)

  • Nul ne peut se sentir, à la fois, responsable et désespéré. (p.205)

  • L'intelligence ne vaut qu'au service de l'amour. (p.207)

  • Je refuserai désormais de juger l'homme sur les formules qui justifient ses décisions. (p.207)

    (Editions Gallimard. 1942 . Dans le livre de Poche)


Début de page  Page d'accueil  

Le petit Prince


  • Je désire que l'on prenne mes malheurs au sérieux. (p.16)

  • Les enfants doivent être très indulgents envers les grandes personnes. (p.20)

  • ..il ne faut jamais écouter les fleurs. Il faut les regarder et les respirer. (p.33)

  • On ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux. (p.72)

  • C'est le temps que tu perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante. (p.72)

    (Editions Gallimard.1946)


Début de page  Page d'accueil  

Citadelle [oeuvre posthume : il faut s'en souvenir en lisant cette oeuvre]


  • Le regard, quand il se disperse, perd la vision de Dieu. (Chap II, p.27)

  • Je ne saurai prévoir mais je saurai fonder. Car l'avenir on le bâtit (Chap XX p.104) (voir aussi chap. LVI p.191)

  • Et cependant l'apprentissage de l'amour tu ne le fais que dans les vacances de l'amour. (Chap L, p.178)

  • Car donner est jeter un pont par-dessus l'abîme de la solitude. (Chap LII p.181)

  • L'amour véritable commence là où tu n'attends plus rien en retour. (Chap LV p.189)

  • Et si l'on peut de voler ce que tu reçois, qui détient le pouvoir de te voler ce que tu donnes ? (Chap LV, p.190)

  • ...préparer l'avenir ce n'est que fonder le présent. (Chap LVI. p.191)

  • L'avenir, tu n'as point à le prévoir mais à le permettre. (Chap LVI p.191) (voir aussi Chap. XX. p.104)
    (Note: Je donne cette citation car je l'ai trouvée très souvent citée, mais pratiquement jamais avec la référence.-YF)

  • «Car l'homme, je te le dis, cherche sa propre densité et non pas son bonheur.» (Chap LXVIII p.218)

  • Si ton amour n'a point d'espoir d'être reçu, tu dois le taire. (Chap XCVIII p.287)

  • Si la mort et la vie sont des mots qui se tirent la langue, reste cependant que tu ne peux pas vivre que de ce qui te peut faire mourir. Et qui refuse la mort, refuse la vie. (Chap CXXIII p.348)

    (Editions Gallimard. 1948 . Dans le livre de Poche :1968)


Lien(s): Site officiel  

Début de page  Page d'accueil  
dernière mise à jour : 12/10/2003 version: YF-11/2000