Epictète(-50 - ??)

Manuel d'Epictète


  • ll y a des choses qui dépendent de nous; il y en a d'autres qui n'en dépendent pas... (1)

  • Lorsque tu dois entreprendre quelque chose, rappelle-toi ce qu'est la chose dont il s'agit... (4)

  • Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, mais les jugements qu'ils portent sur ces choses. (5)

  • Comme au cours d'une traversée, si le navire a fait relâche et si tu vas puiser de l'eau, tu peux en route, accessoirement, ramasser un coquillage ou un oignon. Mais il faut que ta pensée soit toujours tendue vers le navire et que ton visage sans cesse y soit tourné, de peur que par hasard le pilote ne t'appelle. Et s'il t'appelle, il faut tout laisser là, afin que tu ne sois point attaché et jeté comme un mouton. Il est de même aussi dans la vie. Si, en effet, au lieu d'un coquillage ou d'un oignon, une femme ou un enfant te sont donnés, rien ne s'y oppose. Mais si le pilote t'appelle, cours au navire, laisse tout et ne te détourne pas. Si toutefois tu es vieux, ne t'écarte pas beaucoup du navire, de peur de risquer de manquer à l'appel. (7)

  • Le maître d'un homme, c'est celui qui a la puissance sur ce que veut ou ne veut pas cet homme, pour le lui donner ou le lui ôter. Que celui donc qui veut être libre, n'ait ni attrait ni répulsion pour rien de ce qui dépend des autres; sinon, il sera fatalement malheureux. (14-2)

  • ...Et toi-même, tu ne voudras pas être stratège, prytane ou bien consul, mais libre. Or, il n'y a qu'un chemin pour y atteindre, le mépris des choses qui ne dépendent pas de nous. (19)

  • Si quelqu'un livrait ton corps au premier venu, tu en serais indigné. Et toi, quand tu livres ton âme au premier rencontré pour qu'il la trouble et la bouleverse, s'il t'injurie, tu n'as pas honte pour cela ? (28)

  • ... Nul ne peut te léser, si tu ne le veux point, car tu ne seras pas lésé que si tu juges qu'on te lèse. (30)

  • ...Là ou est l'intérêt, là est aussi la piété.. (31-4)

  • Si tu prends un rôle au-dessus de tes forces, non seulement tu y fais pauvre figure, mais celui que tu aurais pu remplir, tu le laisses de côté. (37)

  • ...Une fois qu'on a dépassé la mesure, il n'y a plus de limite. (39)

  • Toute chose à deux anses : l'une par où on peut la porter, l'autre par où on le peut pas... (43)

  • ...Et toi aussi, ne fais pas étalage de maximes devant des gens vulgaires. Mais montre-leur les effets de ce que tu as digéré. (46-2)

  • ...Que tout ce qui te paraît le meilleur soit pour toi une loi intransgressible... .(51)

    (Edition Garnier-Flammarion. Traduction de Mario Meunier.)


Lien(s): texte complet du manuel d'Epictète traduction Dacier,   Une autres traduction  

Début de page  Page d'accueil  
Page générée le : 24/05/2017 version: YF-11/2000