Clara Malraux (1897 - 1982)

Nos vingt ans


  • Où, sauf en prison, deux humains disposent-ils de moins de place que dans un wagon-lit ? (p.17)

  • Mes amis n'étaient pas fait pour se rencontrer : à chacun j'avais donné un morceau de moi-même, à certains, un morceau d'eux-mêmes. (p.70)

  • Aimer une femme, pour un homme, c'est peut-être la vouloir semblable à l'image qu'il s'est fait d'elle. Aimer, pour une femme, c'est vouloir que l'homme choisi ressemble à l'image qu'il s'est fait de lui-même, et souvent, plus simplement encore à être ce qu'il est. (p.72)

  • L'idée folle me vint alors de vous parler de mon malaise. J'ignorais alors qu'un homme peut tout pardonner à une femme sauf de ne pas la rendre heureuse. (p.77)

  • ... il est vain d'être une créature de révolte si l'on n'est pas aussi une créature de courage. (p.82)

  • Quand à moi, mon besoin de sympathie humaine persistant, il m'arrivait toujours d'avoir mal de la souffrance des autres. (p.180)

  • J'ai le droit de juger ma part dure, non pas de la rejeter. Les jeux sont faits pour l'éternité... (p.260)

  • Voir l'homme qu'on aime dans ses rapports avec sa mère est toujours une découverte. (p.262)

    (Bernard Grasset - 1966)


Lien(s): Clara Malraux, la muse mal aimée  

Début de page  Page d'accueil  
dernière mise à jour : 11/02/2009 version: YF-02/2009