Martin Buber (1878-1965)

Les récits hassidiques


  • Dès que quelqu'un se laisse aller à une pensée mauvaise, c'est une idole qu'il érige et, dépose dans le temple même.(Rabbi Lévi Yitzhak) (p.321)

  • L'homme qui n'a pas à soi au moins une heure chaque jour, ce n'est pas un homme. Ainsi disait Rabbi Moshé Loeb. (p.476)

  • Si tu arrives à pénétrer vraiment le sens ce que tu dis toi-même, tu sauras comprendre le langage de toutes les créatures. (Le Juif : surnom du Rabbi de Pjyzha) (p.623)

  • L'exil véritable d'Israël en Egypte, c'est d'avoir appris à le supporter. (Rabbi Enokh) (p.726)

    (Editions du Rocher. Plon 1963 pour édition française. Traduit de l'Allemand par Armel Guerne)


Début de page  Page d'accueil  

Gog et Magog


  • Mais qu'est-ce que le Mal que Dieu crée ? C'est le pouvoir de faire ce qu'il veut qu'on ne fasse pas. S'il ne créait pas ce pouvoir, personne ne pourrait lui désobéir. Or il veut que sa créature puisse lui désobéir. Il lui a accordé la liberté de choix, il lui a donnée le pouvoir d'agir comme si la toute-puissance n'existait pas. La créature ne s'imagine pas seulement de pouvoir agir ainsi; elle en est réellement capable, elle en a le pouvoir. Voilà le véritable sens de ce à quoi l'on fait allusion quand il est dit que l'infini s'est contracté pour devenir monde. Nous avons appris qu'il a institué en son sein un espace pour le monde; mais il importe par-dessus tout de savoir qu'au sein de sa toute puissance, il a ménagé un pouvoir authentique auquel chaque homme a part. Et ce qui prouve que c'est un pouvoir authentiquement divin, c'est justement que l'on puisse se soulever contre Dieu. Sans l'authentique pouvoir dont une part est attribué à chaque homme, il n'y a pas de bien non plus; car le bien n'est là que si on le fait de tout son pouvoir. (p.61)

    (edition Gallimard. 1958. collection Idées. Traduit de l'Allemand par Jean Loewenson-Lavi)


Lien(s): Site sur Buber (Anglais/Allemand)   

Début de page  Page d'accueil  
Page générée le : 24/05/2017 version: YF/2002