Stella Baruk (.... -....)

L'âge du capitaine

De l'erreur en mathématiques


  • L'impossibilité de produire pour la masse des élèves un scandale logique est en elle-même un scandale pédagogique. (p.21)

  • Rien de plus facile, dans une situation où l'on a du pouvoir, ou le pouvoir, que de fabriquer un fou. (p.37/38)

  • La difficulté majeure du professeur de mathématiques quand il est plein de bonnes intentions c'est, comme il l'avoue généralement lui-même, qu'il ne comprend pas pourquoi on ne comprend pas, et ne comprend pas ce que l'on ne comprend pas. (p.79)

    (Edition du Seuil 1985. Collection points)


Stella Baruk (.... -....)

Naître en français (2006)


  • .. les jours de pluie, un Juif devait rester chez lui. Tombée du ciel, l'eau n'en finit pas moins à terre, par ruisseler. Qu'elle glisse sur la peau d'un Juif pour, d'un vrai Persan, sournoisement effleurer le pied, même chaussé, ne se pouvait accepter. (p.29)

  • Pour moi, l'intelligence de maman était aussi une source intarissable de questions. Dans des accès de modestie inattendus, elle se disait moins intelligente que papa et moi, mais en corrigeait immédiatement les effets en ajoutant que c'était bien pour cela qu'elle avait toujours raison. Pensez: elle avait le jugement sûr de qui ne va pas chercher midi à quatorze heures. (p.87)

  • Je découvrais dans la douleur que si la religion m'était jusqu'alors apparue sous un jour plutôt plaisant, c'était qu'on n'en avait pas. (p.161)

  • De temps en temps, papa allait à la synagogue mû moitié par l'absolue nécessité d'un minimum d'appartenance à la communauté, mais sans doute aussi par une relation à un Dieu qui était comme le dépositaire ultime de tout ce qu'il ne pourrait jamais dire ou faire comprendre à des humains. (p.161)

    (Editions Gallimard 2006)



Début de page  Page d'accueil  
dernière mise à jour : 19/08/2014 version: YF/04/2006