Gaston Bachelard (1884-1962)

L'intuition de l'instant


  • La méditation du temps est la tâche préliminaire à toute métaphysique... (p.13)

  • Si mon être ne prend conscience de soi que dans l'instant présent, comment ne pas voir que l'instant présent est le seul domaine où la réalité s'éprouve ? Dussions-nous par la suite éliminer non être, il faut en effet partir de nous même pour prouver l'être. (p.14)

  • Nous nous entêterons à affirmer que le temps n'est rien s'il ne s'y passe rien, que l'Eternité avant la création n'a pas de sens; que le néant ne se mesure pas, qu'il ne saurait avoir une grandeur. (p.39)

  • Humainement la dissymétrie du passé et de l'avenir est radicale. (p.52)

  • Le possible est une tentation que le réel finit toujours par accepter. (p.55)

  • C'est le temps qui est le plus difficile à penser sous forme discontinue. (p.56)

    (Editions Gonthier.1932)



Début de page  Page d'accueil  
dernière mise à jour : 23/11/2009 version: YF/24/06/2002