Alfred Adler (1870-1937)

Le sens de la vie


  • ...Il ne persiste qu'une seule mesure d'après laquelle nous pouvons évaluer l'être humain : sa réaction, son mouvement en face des problèmes inéluctables de l'humanité. En effet trois problèmes nous sont imposés d'une façon irrévocable : l'attitude envers nos semblables, la profession, l'amour. (introduction)

  • Il est hors de doute que chacun se comporte dans la vie comme s'il avait une opinion bien arrêtée de sa force et de ses possibilités; comme si, dès le début d'une action, il se rendait compte de la difficulté ou de la facilité d'un problème donné, bref comme si son comportement résultait de son opinion. (chapitre 1)

  • Notre opinion des faits capitaux et importants de la vie dépend de notre style de vie. (chapitre 1)

  • Il est évident que nous ne sommes pas influencés par le «faits» mais par notre opinion sur les faits. (chapitre 1)

  • Il est impossible d'acquérir un jugement exact sur un individu si on ne connaît pas la structure des problèmes que la vie lui soumet et la tâche que ceux-ci lui imposent. (chapitre 3)

  • ...être un homme signifie posséder un sentiment d'infériorité qui exige constamment sa compensation. (chapitre 4)

  • ... il faut considérer l'histoire de l'humanité comme l'histoire du sentiment d'infériorité et des tentatives faites pour y trouver une solution. (chapitre 6)

  • Comme dernier exemple d'attitude résultant du sentiment d'infériorité, je voudrais citer la limitation excessive de la sphère d'existence et du chemin vers le progrès. (chapitre 6)

  • ...il y a toujours, de la part des individus étrangers au sentiment social, une attitude hostile face à la contrainte de la vie en commun qui leur semble intolérable, contrecarre leur intelligence privée et les menace dans la recherche d'une supériorité personnelle. (chapitre 7)

  • L'hypersensibilité est l'expression d'un sentiment d'infériorité. (chapitre 8)



Début de page  Page d'accueil  
dernière mise à jour : 08/08/2010 version: YF/2002