Site de Yves Frisch
Citations par mot clé :pense



Lou Andreas-Salomé (1861-1937)    Ma vie
(1) - Etre capable de laisser quelque chose en suspens au lieu de s'épuiser en vaines réflexions sur un sujet hors de portée, c'est non seulement un droit, mais un devoir à remplir pour l'intelligence humaine - c'est une victoire sur un autre besoin qui s'y mêle et qui correspond au désir que nous avons de tout unifier. (163)

Jean Anouilh (1910-1987)    Becket ou L'honneur de Dieu(1959)
(2) - Tu réfléchis trop. Ca finira par te jouer un mauvais tour. C'est parce qu'on pense, qu'il y a des problèmes... (Acte II p.69)

Frédéric Beigbeder (1965- ...)    L'amour dure trois ans
(3) - Pourquoi tout le monde fuit-il la solitude ? parce qu'elle oblige à penser. (p.111)

Saul Bellow (1915 - 2005) [ Prix Nobel de littérature : 1976 ]    Un homme en suspens (titre original- L'Homme de Buridan)
(4) - Interdis à un homme à parler à un autre, interdis-lui de commnuniquer avec un tiers, et tu lui interdis de penser,.. (p.41)

Albert Camus (1913-1960)    Le mythe de Sisyphe (essai sur l'absurde - 1942 )
(5) - Commencer à penser c'est commencer d'être miné. (p.17)

André Comte-Sponsville (1952- )    Petit traité des grandes vertus
(6) - Toute la dignité de l'homme est dans la pensée; toute la dignité de la pensée est dans la mémoire. (p.32)


André Comte-Sponsville (1952- )    Le bonheur, désespérément
(7) - La pensée doit se soumettre au plus vai, ou au plus vraisemblable, non au plus avantageux. (p.30)

Benjamin Disraeli (1804-1881)   
(8) - Nurture your mind with great thoughts, for you will never go any higher than you think. (Eduquez votre esprit à de grandes pensées, car vous n'irez jamais plus haut que ce que vous pensez)

(dans: ...)


Romain Gary (1914-1980)    Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable
(9) - Le goût des trophées ne passe pas avec l'âge, et le psychisme gagne souvent en acharnement ce que le corps perd en vigueur. (17)

Jean Guéhenno (1890-1976)    Journal d'un homme de 40 ans.
(10) - Quand nous ne pouvons plus penser, nous nous sauvons par l'éloquence. (153)

Jean Guéhenno (1890-1976)    Ce que je crois
(11) - Je désespère de l'unité de ma pensée et mon manteau de sage ne sera jamais qu'un manteau troué. (82)

(12) - Rien ne me touche comme cet engagement profond, quand un homme vit comme il pense et pense comme il vit. (88)

Herman Hesse (1877-1962) [ Prix Nobel de Littérature 1946 ]    Narcisse et Goldmund
(13) - Tout, pour lui, était pensée, l'amour aussi. Il n'avait pas le bonheur de pouvoir s'abandonner sans réfléchir à une inclination. (p.37)

Stanislav Jerzy Lec (1909-1966)    Nouvelles pensées échevelées
(14) - Réfléchis avant de penser! (p.70)

Milan Kundera (1929 - )    Le rideau
(15) - Car il faut rappeler une règle générale : tandis que la réalité n'a aucune honte à se répéter, la pensée, face à la répétition de la réalité, finit toujours par se taire. (p.148)

Marc-Aurèle (121-180)    Pensées pour moi-même
(16) - Telles que sont le plus souvent tes pensées, telle sera ton intelligence, car l'âme se colore par l'effet des pensées. (Livre V,16)

Friedrich Nietzsche (1844-1900)    Ainsi parlait Zaratoustra
(17) - Tout ce qui fait beaucoup réfléchir devient suspect. (p.60)

Friedrich Nietzsche (1844-1900)    Crépuscule des idoles
(18) - Seules les pensées que l'on a en marchant valent quelque chose. (p.21)

Blaise Pascal (1623-1662)    Pensées
(19) - L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature; mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l’écraser : une vapeur, une goutte d'eau, suffit pour le tuer. Mais, quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, puisqu'il sait qu'il meurt, et l'avantage que l'univers a sur lui, l'univers n'en sait rien. (P.264).

Laurence J. Peter et Raymond Hull    The Peter prescription
(20) - Ours is the age which is proud of machines that think, and suspicious of men who try to. (H.Mumford Jones)

Henri Poincaré (1854-1912)    Le libre examen en matière scientifique (1909)
(21) - La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes; parce que, pour elle se soumettre, ce serait cesser d'exister. (Discours prononcé aux fêtes du 75eme anniversaire de l'ULB [Université Libre de Bruxelles], le 21 novembre 1909)

Raymond Queneau (1903-1976)   
(22) - Ça m'arrive souvent de ne penser à rien. C'est déjà mieux que de ne pas penser du tout.

Jules Renard (1864-1910)    Journal (1887-1910)
(23) - Penser ne suffit pas: il faut penser à quelque chose. (1899 p.425)

Albert Schweitzer (1875-1965) [Prix Nobel de la Paix 1952]    Ma vie et ma pensée. [1931] (Epilogue)
(24) - Deux expériences projettent leur ombre sur mon existence : la première est la constatation que le monde est inexplicablement mystérieux et plein de souffrance; la seconde, le fait que je suis né à une époque de déclin spirituel de l'humanité.
Mon existence a trouvé sa base et son orientation à partir du moment où j'ai reconnu le principe du respect de la vie, qui implique l'affirmation éthique du monde.
C'est ainsi que j'ai pris position et que je voudrais travailler à rendre les hommes plus profonds et meilleurs, en les amenant à penser sur mêmes. Je suis en désaccord avec l'esprit de ce temps, parce qu'il est plein de mépris pour la pensée.
On a pu douter que la pensée fût jamais capable de répondre aux questions sur l'univers et sur notre relation avec lui, de sorte que nous puissions donner un sens et un contenu à notre existence.
Dans le mépris actuel de la pensée entre aussi de la méfiance. Les collectivités organisées, politiques, sociales et religieuse de notre temps s'efforcent d'amener l'individu à ne pas se forger lui-même ses convictions, mais à s'assimiler seulement celles qu'elles tiennent toutes prêtes pour lui.
L'homme qui pense par lui-même, et qui en même temps est libre sur le plan spirituel, leur est un être incommode et mystérieux. Il n'offre pas la garantie qu'il se fondra à leur gré dans l'organisation.
Tous les groupements constitués recherchent aujourd'hui leur force moins dans la valeur spirituelle des idées qu'ils représentent et des hommes qui leur appartiennent, que dans leur complète et exclusive unité. C'est de cette unité qu'ils croient tenir leur plus grande puissance offensive et défensive.
C'est pourquoi l'esprit de notre temps ne déplore pas que la pensée ne semble pas à la hauteur de sa tâche, mais s'en réjouit au contraire. Il ne tient pas compte de ce qu'en dépit de son imperfection elle a déjà accompli. Il ne veut pas reconnaître, - contre toute évidence, - que le progrès spirituel a été jusqu'ici l'oeuvre de la pensée. Il ne veut pas davantage envisager que la pensée accomplira peut-être dans l'avenir ce qu'elle n'a pu réaliser jusqu'ici. L'esprit de notre temps néglige ces considérations. Ce qui lui importe, c'est de discréditer de toutes les façons possibles la pensée individuelles...

(25) - .. La renonciation à la pensée est la faillite de l'esprit.
Quand celle la conviction que les hommes peuvent arriver à la vérité par leur propre réflexion, le scepticisme s'installe...

(26) - A mon avis, il n'est d'autre destin pour l'humanité que celui qu'elle se prépare elle même par sa manière de penser.

:    Jules César
(27) - Ce Cassius, là-bas, a l'air maigre et famélique; il pense trop. De tels hommes sont dangereux.
(Jules César, Acte I, scène 2)

Georges Bernard Shaw    sources diverses
(28) - Il y a très peut de gens qui pensent plus de trois ou quatre fois par an. Moi, je dois ma célébrité à ce que je pense une ou deux fois par semaine.

André Suarès (1868-1948)   
(29) - Il faut pouvoir penser contre soi-même. (p.43)

Voltaire (François-Marie Arouet, dit)(1694-1778)    Dictionnaire philosophique
(30) - Il ne tient qu'à vous d'apprendre à penser; vous êtes né avec de l'esprit; vous êtes un oiseau dans la cage de l'inquisition; le Saint-Office vous a rogné les ailes, mais elle peuvent revenir. Celui qui ne sait pas la géométrie peut l'apprendre, tout homme peut s'instruire; il est honteux de mettre son âme entre les mains de ceux à qui vous ne confierez pas votre argent; oser penser par vous même. (p.358. article: liberté de penser)

Leon Wieseltier (1952- )    Kaddish
(31) - Les pensées commencent par des définitions qui ensuite les entravent. (110)

(32) - La généalogie est une interférence dans la démocratie naturelle de la pensée. (251)

Frédéric Worms (1964-....)    Revivre
(33) - Penser c'est ruminer. (p.27)

Yves Frisch (1944-20..)    Carnets 2003
(34) - L'homme croit souvent que par la seule force de sa réflexion il peut se soulever par les cheveux. (5 janvier 2003)


Page d'accueil: yves.frisch.free.fr ou yves.frisch.fr Page générée le : 20/08/2017